23/11/2003

Dimanche 23 novembre... 16h14

Parfois, j'ai du mal à comprendre certaines attitudes. Comme si mon départ pouvait provoquer chez l'une ou l'autre personne un aplomb de générosité que je ne soupçonnais pas. Encore aujourd'hui, un journaliste, qui au bas mot à du m'adresser la parole une dizaine de fois (mis à part les bonjour mais jamais au revoir) sur mes 30 mois de "villégiature", me pose la question sur le nombre de jours me restant à travailler. Non seulement, il s'intéresse à mon sort mais en plus il fait preuve d'une bonté en m'offrant une canette d'un breuvage dont je ne citerai pas la marque (à moins bien sûr que cette dite marque me verse un peu d'argent, faut pas trop espérer non plus...). Le monde à l'envers. Il ne manquerait plus qu'on vienne m'offrir une promotion... ou que l'on me supplie à genoux de rester... Euh, là tu rêves un peu mon gars !!!

16:14 Écrit par Nicolas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.